Get all the facts

Le jeudi 10 décembre 2015, la Fondation Registre du Cancer a fêté ses 10 ans d'existence!


En 2025, le risque de développer un cancer sera presque aussi élevé pour les femmes que pour les hommes.
En 2013, nous avons enregistré 65.487 nouveaux diagnostics de cancer, 34.542 chez les hommes (53%) et 30.945 chez les femmes (47%).
Le Registre du cancer comptabilise qu'en 2025, 12.000 nouveaux diagnostics seront posés de plus qu'en 2013 : en 2025, l'estimation du nombre de nouveaux cas de cancer est d'environs 78.000.
Chez les hommes, cette augmentation du nombre de tumeurs sera principalement due au vieillissement et à la croissance démographique, tandis que chez les femmes, une augmentation supplémentaire est attendue en raison de l'augmentation des comportements tabagiques.
On s'attend en effet à ce que les femmes continuent à rejoindre les hommes surtout par l'augmentation des tumeurs liées au tabac (tumeurs pulmonaires, de la sphère ORL) alors que chez les hommes, on s'attend à une poursuite de la baisse aussi bien de ces cancers que des cancers de la prostate.
Bonne nouvelle en termes de mortalité: le risque de mourir d'un cancer diminue année après année. Ce risque diminue 3 fois plus vite chez les hommes (-1.6% par an) que chez les femmes (-0.5% par an).
Les personnes touchées par un cancer vivent plus longtemps: les chances de survie après un diagnostic de cancer ont augmenté ces dernières années. En comparant les périodes de 1999-2003 et de 2009-2013 pour la Flandre*, la survie à 5 a augmenté de 5% pour les hommes, et de 3% chez les femmes.
Nous devons ces bons résultats à de meilleures techniques de diagnostic telles que des techniques d'imagerie médicale plus sensibles ainsi qu'au dépistage (programmes de dépistage) qui permettent un diagnostic précoce des lésions. L'amélioration du traitement et ce, à différents niveaux, explique également ces bons résultats: les techniques chirurgicales moins invasives, des traitements de radiothérapie optimalisés, de nouveaux agents de chimiothérapie,... Il y a également une meilleure connaissance des caractéristiques des tumeurs qui permet de réaliser un traitement plus ciblé et personnalisé.
Prévalence
Nous estimons que 3% de la population belge en vie au 31 décembre 2013 a eu un diagnostique de cancer durant les 10 dernières années (2004-2013).

La connaissance de ces chiffres peut contribuer à une optimalisation de notre système de soins de santé: ils permettent en effet de faire une estimation de ce dont nous avons besoin pour le diagnostic, le traitement et le suivi du cancer. De plus, ces chiffres offrent aussi la possibilité d'évaluer la qualité des soins.

A l'occasion de ses 10 ans d'existence, la Fondation Registre du Cancer a rassemblé tous ces chiffres dans la publication 'Cancer Burden in Belgium'. Vous y trouverez l'ensemble des données sur l'incidence, l'évolution au cours du temps, la prévalence, la mortalité et la survie du cancer en Belgique pour la période de 2004-2013. Qui plus est, pour la première fois, les prévisions pour 2025 y sont reprises.

* Les données pour 1999-2003 sont uniquement disponibles pour la Flandre étant donné une histoire plus ancienne de l'enregistrement du cancer pour cette région.

 

Vous trouverez des graphiques illustratifs ici.

Vous trouverez les présentations de la Session Académique 10 ans Fondation Registre du Cancer ici.

À l'occasion de ses 10 ans, la Fondation Registre du Cancer a publié une publication: «Cancer Burden in Belgium». Vous la trouverez ici.


connexion




mot de passe oublié?

chercher


Cancer Burden in Belgium

À l'occasion de ses 10 ans, la Fondation Registre du Cancer a publié une publication: «Cancer Burden in Belgium».
Vous la trouverez ici.

 

Nouvelle publication

Special issue: haematological malignancies

Vous la trouverez ici.